007, l’espion con en péril

en ce début de soirée plusieurs appels de diverses cabines téléphoniques d’un petit village …

Machin me signale appartenir à la DGSE et que un camarade à lui, espion est en perdition en Afghanistan… son histoire farfelue me plait bien et un soir de calme j’aurais probablement eu la patience de l’écouter et de partir plus profondément dans son délire…

mais là ce soir c’est vraiment pas le moment d’autant plus que nous ne sommes pas « les experts » et localiser un espion en perdition dans une contrée hostile à l’aide d’une adresse hotmail de daube, nos « amstrad cpc 464″ ne savent pas encore faire.

Je me renseigne auprès du gars qui bosse avec moi pour en savoir un peu plus sur l’énergumène, car au bout de 7 appels et pas en mesure de faire comprendre à ANUS que je m’en tamponne de son histoire, je commence sévèrement à prendre la mouche… j’apprends donc qu’il s’agit d’un givré, un de plus, qu’il se nomme donc bien ANUS et que cet habitué va nous casser les bonbons une grande partie de la nuit…

énième appel, cabine  devant la mairie localisée,  je prends un ton grave et lui annonce  » ANUS quittez cette cabine au plus vite, vous êtes en danger de mort ! des agents de renseignement Talibans ont eu écho de vos divulgations, ils tentent de vous localiser… s’ils tombent sur vous je ne donne pas cher de votre vie… « 

ANUS (effrayé) : euuuh comment connaissez vous mon nom , comment savez  vous où je me trouve ???? » et il raccroche

l’appel suivant tombe sur le poste voisin et mon collègue lui déclare d’un ton rassurant  » mais non, ne vous inquiétez pas, rentrez chez vous et  arrêtez d’appeler « 

peu rassuré, il tombe à nouveau 3 minutes plus tard sur moi… « pourquoi m’avez vous dit qu’ils me recherchent ? « 

moi: « parce que c’est la vérité!!!  quittez vite la cabine devant la poste,  ils ont commencé à les piéger et nous les avons localisé, ils dévalent l’avenue en trombe pour vous serrer !!! fuyez vous dis je !!!! »

ANUS : » faites quelque chose pour moi, ne les laissez pas me prendre !!!! » et il raccroche définitivement…

vous avez dit définitivement ?

ANUS est tombé en service quelques jours après… alcoolique et accroc au médocs, un dernier mélange a eu raison de lui… une infirmière se rendant chez sa grand mère ALZHEIMER pour des soins constate une désagréable odeur dans l’appartement… Mami lui dit que son petit fils, qui vit avec elle, bien fatigué par ses missions à l’étranger se repose depuis plus de 3 jours dans sa chambre…RIP ANUS

Commentaires:

Laisser un commentaire

«
»